Joya Photos

Joya's Book


Reviews | Translations

"Karzaï a trahi ses engagements"

Attention: open in a new window. PDFPrintE-mail

Written by L’Express Friday, 12 February 2010 19:17

Expulsée du Parlement afghan, Malalaï Joya dénonce ceux qui ont conduit son pays à la ruine. Le président en tête.

Par Eric de Lavarène, L’Express, 12.02.2010

Malalai Joya
Depuis 2005, elle combat les seigneurs de la guerre. (A. Masoodd/Reuters)

A Kaboul, le combat de Malalaï Joya contre les seigneurs de la guerre lui a valu d'être écartée du Parlement. Agée de 31 ans, cette jeune Afghane, menacée de mort, vit désormais recluse et entourée de gardes du corps. Elle vient de publier un livre-témoignage (1).

Quelles sont vos conditions de vie?

Je dois être très prudente. On a tenté de me supprimer cinq fois en six ans. Les responsables sont députés ou ministres au sein du gouvernement. A cause d'eux, je dois chaque soir changer de maison et me dissimuler sous une burqa lorsque je me déplace. La burqa, qui est un symbole d'oppression, est désormais pour moi un gage de vie!

Lire la suite

 

La colère d’une Afghane traquée dans son pays

Attention: open in a new window. PDFPrintE-mail

Written by 24heures Friday, 12 February 2010 18:47

RENCONTRE | Députée mise à l’index et condamnée à la clandestinité dans son pays, Malalaï Joya dénonce la corruption des seigneurs de la guerre.

Francine Brunschwig, 24heures, 12.02.2010

Malalaï Joya
© FRANCIS VERNHET | Malalaï Joya, 32 ans, publie un livre pour dénoncer la corruption dans son pays et le fait que rien ou presque n’a changé pour les femmes. «Viols, mariages forcés, discriminations scolaires sont monnaie courante.»

«Si c’était vos propres enfants, resteriez-vous silencieux? Stoppez cette guerre criminelle, retirez vos troupes d’occupation et laissez-nous nous débrouiller tout seuls!» Voila ce que l’Afghane Malalaï Joya dirait à Barack Obama si elle pouvait le rencontrer. Le président américain, affirme la militante au franc-parler, se révèle pire que Bush. «Les frappes américaines tuent de plus en plus de civils.»

Lire la suite

 

Livre: Afghanistan: Au nom de mon peuple de Malalai JOYA

Attention: open in a new window. PDFPrintE-mail

Written by librairie cawa Friday, 12 February 2010 09:57

Expulsée du Parlement en 2007, menacée de mort, elle a depuis échappé à plusieurs tentatives d’assassinat.

librairie cawa, 12.02.2010

Au nom de mon peuple de Malalai JOYA

Malalaï Joya est une femme traquée. En 2005, cette ardente militante pour la cause des femmes devient à vingt-sept ans la plus jeune élue au Parlement afghan. Elle ne cesse d’y dénoncer les seigneurs de la guerre, l’ingérence des puissances étrangères, de s’insurger contre les trafics et la corruption, contre les violations des droits des femmes. Expulsée du Parlement en 2007, menacée de mort, elle a depuis échappé à plusieurs tentatives d’assassinat.

Lire la suite

 

«Personne ne peut imposer ou interdire la burqa»

Attention: open in a new window. PDFPrintE-mail

Written by Le Parisien Thursday, 11 February 2010 21:39

AFGHANISTAN. Malalaï Joya, députée afghane menacée de mort, dénonce dans un livre l’occupation étrangère de son pays.

par Bruno Fanucchi, Le Parisien, 11 février 2010

Malalaï Joya poursuit son combat contre les talibans et les seigneurs de la guerre.
PARIS (VIe), HIER. Expulsée du Parlement afghan, Malalaï Joya poursuit son combat contre les talibans et les seigneurs de la guerre. (LP/DELPHINE GOLDSZTEJN.)

Elue en 2005 plus jeune députée du Parlement afghan, Malalaï Joya, 31 ans, en a été expulsée en 2007, coupable des’être attaquée aux seigneurs de la guerre et de dénoncer la corruption du pouvoir. Depuis, sa vie est devenue un enfer. Elle nous le raconte dans son livre «Au nom de mon peuple»* qui sort aujourd’hui.

Vous sentez-vous toujours menacée?

MALALAÏ JOYA. Je le suis en permanence. Depuis que j’ai décidé de poursuivre — en dehors du Parlement — mon combat politique contre l’injustice, les talibans et les seigneurs de la guerre et pour la défense du droit des femmes en Afghanistan, je suis ouvertement menacée de viol et de mort! Pour des raisons évidentes de sécurité, et malgré mes gardes du corps, je dois redoubler de vigilance et je ne reste jamais trois heures au même endroit dans Kaboul. Je suis même obligée parfois de porter la burqa pour que personne ne me reconnaisse.

En France, faut-il interdire le port de la burqa?

Lire la suite

 

MALALAÏ JOYA: «LA BURQA, QUI ME DÉGOÛTE, PROTÈGE MA VIE»

Attention: open in a new window. PDFPrintE-mail

Written by ELLE Wednesday, 10 February 2010 00:44

Celle qui s’est engagée très jeune dans une organisation de défense des femmes afghanes est surnommée par la BBC « la femme la plus courageuse d’Afghanistan»

ELLE, 10/02/2010

Malalai Joya

Elle la combat mais n’a pas d’autre choix que de la porter. Malalaï Joya vit sous une burqa dans son pays, l’Afghanistan, pour ne pas être reconnue en public. «La burqa, qui me dégoûte, que je considère comme un symbole d’oppression et bien, aujourd’hui, elle protège ma vie. Pas seulement la mienne mais aussi celle de beaucoup d’autres femmes», a-t-elle expliqué hier sur le plateau du «Grand journal» de «Canal +». A 32 ans, Malalaï Joya a déjà échappé à plusieurs tentatives d’assassinat. Menacée de mort, cette jeune femme continue de dénoncer les seigneurs de la guerre qui règnent sur son pays.

Lire la suite

 

Malalai Joya la femme la plus courageuse d'Afghanistan

Attention: open in a new window. PDFPrintE-mail

Written by buzzmoica.fr Wednesday, 10 February 2010 00:00

Protégée par des gardes du corps, elle doit aujourd’hui changer de maisons régulièrement.

buzzmoica.fr, 10 février 2010

Le 17 décembre 2003,Malalai Joya, la plus jeune élue au parlement afghan, a osé un jour s’élever publiquement contre «ces seigneurs de guerre qui oppressent les femmes et ont ruiné notre pays». Protégée par des gardes du corps, elle doit aujourd’hui changer de maisons régulièrement. Celle qui s’est engagée très jeune dans une organisation de défense des femmes afghanes est surnommée par la BBC «la femme la plus courageuse d’Afghanistan»

 

Malalai Joya apparaît au Grand Journal de Canal+

Attention: open in a new window. PDFPrintE-mail

Written by Le Grand Journal, CANAL+ Tuesday, 09 February 2010 18:57

Pour Malalai Joya, l’Alliance du Nord ne vaut pas mieux que les talibans.

Michel Denisot, Le Grand Journal, CANAL+, 9 février 2010

Malalai Joya apparaît au Grand Journal

Mardi 9, le visage nu de Malalai Joya apparaît au Grand Journal de Canal+. Elle est belle, sobre, intense. Elle ne se prend pas pour une héroïne, elle l’est pourtant. Elle a échappé à plusieurs attentats et à nombre de tentatives de meurtre. Fuyant l’invasion soviétique, sa famille s’était déjà réfugiée dans un camp au Pakistan. Elle-même est rentrée en Afghanistan sous les talibans pour s’occuper d’un dispensaire et organiser des cours clandestins destinés aux femmes.

Lire la suite

 

Portrait : Malalai Joya, une Afghane contre les seigneurs de guerre

Attention: open in a new window. PDFPrintE-mail

Written by France Info (Radio France) Tuesday, 09 February 2010 01:29

Malalai Joya: "La démocratie ne peut être établie par une occupation. L’histoire de mon pays montre que nous ne l’avons jamais accepté.."

Valérie Crova, France Info (Radio France), 2010/02/09

Un livre de Malalai Joya

Elle a 32 ans, elle est afghane, elle s’appelle Malalai Joya. En 2005, elle a été élue députée de Farah, une région située à l’ouest de l’Afghanistan. Elle devient la plus jeune députée afghane avant d’être exclue, deux ans plus tard, du parlement pour avoir osé critiquer certains membres de l’assemblée. Elle sort aujourd’hui un livre autobiographique aux Presse de la Cité "Au nom de mon peuple". Rencontre avec celle que la BBC a surnommée "la femme la plus courageuse d’Afghanistan"…

Pour rencontrer Malalai Joya, il faut passer plusieurs coups de téléphone sur le portable de l’un des membres de son comité de soutien. On m’envoie ensuite l’adresse par SMS : rendez-vous est pris dans une maison à la périphérie de Kaboul.

Lire la suite

 

Malalaï Joya, une Afghane pas comme les autres

Attention: open in a new window. PDFPrintE-mail

Written by Ouest-France Tuesday, 09 February 2010 00:36

«Massoud n'est pas un héros, c'est le boucher de Kaboul. Les seigneurs de guerre sont des criminels et devraient être poursuivis en justice!»

Ouest-France, 09 février 2010

Malalai Joya
En privé, Malalaï Joya laisse entrevoir ses cheveux sous le foulard. Lorsqu'elle se déplace, elle enfile une burqa qui dissimule entièrement le corps.

Elle est la femme afghane que les médias occidentaux s'arrachent. Menacée de mort, elle vit dans la clandestinité, ne parle que de politique, écrit au nomde son peuple contre les seigneurs de guerre, les talibans, le gouvernement, la coalition...

Le lieu du rendez-vous est gardé secret. Une voiture attend au Sud de Kaboul, la capitale afghane. Il faut traverser les embouteillages, les ruelles boueuses et s'arrêter devant la porte en bois sculptée d'une modeste maison en pisé, sans étage. Dans le jardin, cinq hommes, armés de kalachnikovs, s'excusent de faire ouvrir les sacs. «Je dois aussi vous fouiller», ajoute la secrétaire de Malalaï Joya, qui palpe corps et vêtements avant de nous donner l'autorisation d'entrer...

Lire la suite

 

Afghanistan: le courage de Malalai Joya

Attention: open in a new window. PDFPrintE-mail

Written by ARTE Journal Thursday, 28 January 2010 00:00

Malalai Joya: "Les Afghans sont face à trois ennemis : d'abord les Taliban, ensuite les seigneurs de guerre et enfin les forces étrangères qui occupent notre pays ..."

Reportage de Éric de Lavarène, ARTE Journal, 28 janvier 2010

Malalai Joya à Kaboul

En 2005, Malalai Joya est élue au parlement afghan, elle est alors la plus jeune députée du pays. Les positions féministes de la militante socialiste suscitent aussitôt la polémique. La jeune députée dénonce également les dérives de la mission de paix internationale et la présence, au gouvernement, de plusieurs seigneurs de guerre. En 2007, elle n'hésite pas à comparer le gouvernement afghan à un zoo ce qui lui vaut d'être expulsée du parlement. Menacée de mort par les fondemantalistes Taliban et les chefs de guerre, elle vit désormais cachée et sous haute protection. Mais Malalai Joya n'a pas pour autant cessé son combat. Eric de Lavarène, correspondant d'Arte Journal en Afghanistan a pu rencontrer cette femme au courage et à la déterminations exemplaires.

Lire la suite

 

Page 2 of 3